vétérinaire
 
 

Conseil du mois (Archives)

Mai 2008 - Bientot les vacances.

Bientôt les vacances ! Avec l'arrivée des beaux jours (!!!), petit à petit, nous songeons aux vacances. Oui, mais … et « Médor » et « Félix » ? Plusieurs voies s'offrent à vous : la pension en extérieur, la pension à domicile ou alors on part tous ensemble.

 

La pension en extérieur

Divers chenils existent dans la région, qui sauront plus ou moins vous convenir, à des tarifs divers et aux libertés variées pour votre compagnon. Cela reste de la liberté surveillée, mais certaines sont quand même des établissements "4 nonos".

Consulter les pages d or rubrique 6950 (Pensions pour animaux), de nouvelles adresses arrivent chaque année.

Mes références

>>retour au sommet de la page

 

La pension à domicile

Pour nos amis félins notamment, qui apprécient modérément le changement, pensez peut être à solliciter le passage d'un voisin, c'est sympa, ça renforce les liens de voisinage et cela fait un peu vivre la maison pour les yeux indiscrets.

>>retour au sommet de la page

 

On part tous ensemble !

Génial, mais à bien préparer ! Que ce soit Chien ou Chat, ceux-ci doivent être muni de leur passeport européen obligatoire et en ORDRE ! Pour ceci, pensez à vérifier chez votre vétérinaire avant le départ si les vaccins sont à jour, et si le pays visité ne fait pas partie des quelques "chipoteurs" du style Angleterre. Le site de l'Union Européenne vous donnera tous les détails sur les conditions pour voyager avec votre animal

Pour Médor: Obligez vous à lui ménager un espace convenable dans la voiture ou une cage de transport s'il prend l'avion. Vérifiez avant le départ qu'il supporte la voiture ... sinon, cela risque vite de devenir l'enfer pour tous ! Ne pas le nourrir avant de partir, mais prévoir eau et gamelle pour le trajet. Au bout de 200 bornes, pensez à lui dégourdir les pattes, cela vous fera le plus grand bien aussi.

Pour Félix: hors de question de partir sans panier ! Un peu de Feliway dans l'habitacle, Minou dans sa cage et en route. Pas besoin de lui allonger la punition en multipliant les extractions de sa boite, vous risquez très fort de découvrir un récalcitrant qui sort les aérofreins et vous échappe !

Pour tous les deux, (pas pour vous, malheureusement) un léger calmant peut s'avérer nécessaire. Par pitié, n'oubliez ni la nourriture habituelle ni les doudoux-jeux, ils vous aiment beaucoup, c'est entendu mais il y a des limites.

Allez, courage et Bonnes Vacances !

 

>>retour au sommet de la page